Menu
Article précédent :
Sûreté nucléaire : une nouvelle étape franchie
Article suivant :
La Havane lève les yeux vers le ciel avec le projet K23
  • Imprimer

Se déployant sur plus de 3,4 km au-dessus d’une série de lacs et de cours d'eau entre Hillingdon et l’autoroute M25, le Colne Valley Viaduct sera également le plus long pont ferroviaire du Royaume-Uni.

Le début de la construction du tablier est la toute nouvelle étape de la réalisation du projet HS2, qui vise à améliorer les liaisons ferroviaires entre Londres, Birmingham et le nord, à contribuer à mieux équilibrer l'économie entre le sud et le nord et à offrir une alternative à faible émission de carbone aux déplacements en voiture et en avion.

Andrew Stephenson, ministre responsable de HS2, a déclaré :

"Aujourd'hui, HS2 a démarré la construction de ce qui sera le plus long viaduc ferroviaire d’Angleterre, un moment historique pour HS2 et une prouesse d'ingénierie britannique, faisant passer la ligne HS2 de Londres à travers les régions du Hertfordshire et du Buckinghamshire."

"Les infrastructures forment l'épine dorsale de la ligne HS2 et ce viaduc sera essentiel pour permettre des déplacements plus rapides et pour créer un réseau ferroviaire de plus grande capacité."

Connue sous le nom de "poutre de lancement", cette machine de 160 m de long est la seule de ce type au Royaume-Uni et sera utilisée pour soulever les énormes sections du tablier en béton qui forment les arches du viaduc. Une fois chaque section terminée, la machine avancera d'elle-même en position pour construire la section suivante.

Au total, mille voussoirs seront nécessaires, chacun pesant jusqu'à 140 tonnes. Pour tenir compte des courbes douces du viaduc lors de sa traversée de la vallée, tous les segments ont des formes légèrement différentes et sont fabriqués sur place dans une usine temporaire construite à cet effet près de la culée nord.

Zoom
Zoom
Zoom
Zoom

Se félicitant de cette étape importante, Mark Thurston, directeur général de HS2 Ltd, a déclaré :

"Je suis absolument ravi que nous ayons commencé à assembler les tronçons géants du tablier qui formeront le Colne Valley Viaduct. Il s'agit d'une nouvelle étape importante pour HS2 Ltd dans la réalisation de la nouvelle ligne à grande vitesse du Royaume-Uni. Une fois achevée, cette structure exceptionnelle constituera un élément clé de la ligne HS2, contribuant à améliorer les liaisons à travers le Royaume-Uni, à désengorger le réseau ferroviaire et à offrir aux passagers une option de voyage sans émission de carbone."

"J'aimerais remercier tous ceux qui ont permis d’atteindre cette étape passionnante et j'ai hâte de voir l'ensemble du viaduc prendre forme au cours des prochaines années."

Cet énorme projet de viaduc est dirigé par Align JV, maître d'œuvre principal de HS2, une joint-venture composée de Bouygues Travaux Publics, Sir Robert McAlpine et VolkerFitzpatrick.

Construite en 2004, la poutre de lancement a été utilisée pour la première fois lors de la construction du viaduc de Hong Kong East Tsing Yi. Spécialement conçue pour la construction de viaducs complexes, la machine a été baptisée "Dominique" en mémoire de Dominique Droniou, ingénieur chez Bouygues, qui a joué un rôle de premier plan dans sa conception et son développement.

56 piles pesant chacune environ 370 tonnes sont en cours de construction le long de la vallée de la Colne, avant la mise en œuvre de la poutre de lancement qui se déplace d'une pile à l'autre en installant les segments de tablier au fur et à mesure. Un segment est mis en place de chaque côté de la pile centrale, en utilisant une approche en porte-à-faux pour équilibrer la structure, tandis que deux demi-arches de chaque côté de chaque pile sont construites simultanément. Des câbles de tension en acier seront enfilés dans les segments pour renforcer le pont.

Chaque segment aura une forme légèrement différente selon son emplacement sur le viaduc. L'approche modulaire a été choisie pour garantir la qualité, la sécurité et l'efficacité.

L'usine de préfabrication du viaduc, où les éléments sont fabriqués au plus fort de la construction, coulera environ 12 voussoirs par semaine en utilisant la technique du "match-casting". Cette approche, qui consiste à couler chaque segment en fonction du précédent, permettra de garantir que l'ensemble du tablier s'ajuste parfaitement lorsqu'il sera assemblé sur les piles. La gigantesque usine de préfabrication du viaduc de 100 mètres de long, visible depuis l’autoroute M25, a un volume interne de 105 000 mètres cubes, ce qui la rend plus grande que le Royal Albert Hall, grande salle de spectacle londonienne.

Une fois la construction terminée, l'usine et les bâtiments environnants seront démantelés et toute la zone située entre le viaduc et le tunnel de Chiltern sera transformée en une zone végétalisée dans le cadre du projet de "corridor vert" de HS2.

Daniel Altier, directeur de projet d’Align, a déclaré :

"Le début de la pose des éléments du tablier représente pour Align une nouvelle étape importante dans la construction du Colne Valley Viaduct."

"Nous avons travaillé dur pour arriver à ce stade, et les résultats obtenus jusqu'à présent sont un bel exemple de ce que la collaboration et un excellent travail d'équipe peuvent apporter. Je tiens tout particulièrement à saluer la contribution de nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement - VSL, Kilnbridge, KVJV, VolkerStevin, Tarmac, Sendin et Vaughan Plant Haulage".

L’architecture du viaduc de la vallée de la Colne s'est inspirée de la trajectoire d'une pierre ricochant sur l'eau, avec une série de travées élégantes, dont certaines mesurent jusqu'à 80 mètres de long, portant la voie ferrée à environ 10 mètres au-dessus de la surface des lacs, de la rivière Colne et du Grand Union Canal.

S'inscrivant discrètement dans le paysage, des travées plus longues porteront le viaduc au-dessus des lacs, avec des portées plus courtes aux abords de l'ouvrage. Cette architecture a été choisie pour permettre l’observation du panorama, minimiser l'empreinte du viaduc sur les lacs et aider à mettre en valeur le paysage naturel.

Autre signe visible de l'avancement du projet, l'équipe a également achevé la réalisation de trois des quatre pontons traversant les lacs afin de mettre en place l'équipement nécessaire à la construction et d'éviter que les engins et camions de chantier ne circulent sur les routes locales. Aux endroits où le viaduc traverse les lacs, les pieux sont forés directement dans le lit du lac, en utilisant un batardeau pour retenir l'eau pendant la construction du pilier.

  • Imprimer
Accédez à tous les contenus :
Connectez-vous pour consulter l'intégralité des articles et pouvoir les commenter ou personnaliser vos filtres de lecture.
Se connecter
Lire aussi :
Articles suivants
Dossier spécial
Le triplé du Grand Paris Express, 100 millions d'euros à réaliser par IEP !
Dossier spécial
Dossier spécial Axione pour vous aider à décrypter ce qu’est la radio
Dossier spécial
La stratégie santé-sécurité de Bouygues Travaux Publics
Dossier spécial
Campus : où nos enfants apprendront demain ?
Dossier spécial
Comment le Lean management fait son chemin sur nos chantiers
Dossier suivant :
Toutes les actualités