Dossier spécial
Campus : où nos enfants apprendront demain ?

Explosion du digital, enjeux de développement durable, accélération des flux, concurrence accrue sur la valeur des diplômes et le marché du travail : autant de facteurs qui modifient la forme et le fonctionnement historiques du campus et bousculent les usages des publics qui le fréquentent.

  • Imprimer
Vers un campus connecté

Tous les aspects du campus sont impactés. Organisation territoriale, vie quotidienne, pédagogie, modes d’apprentissage, position de l’apprenant et structuration de la recherche se réinventent suivant trois grands principes : un campus connecté, ouvert sur la cité et sur le monde socio-économique et responsable vis-à-vis de la société. Il est vital pour les campus de se saisir de ces enjeux pour trouver leur positionnement dans un contexte de concurrence internationale croissante entre les établissements d’enseignement supérieur.

6
Nombre d'objets connectés en 2020
en moyenne, par personne

Le numérique fait évoluer les modes et les situations d’apprentissage, la recherche voire même le profil cognitif des étudiants. Le campus doit désormais être connecté et au service de nouvelles façons d’apprendre : enseignement à distance, systèmes de supervision pour la création de campus intelligent, au service de la recherche. Accompagner la pratique des enseignements en ligne et à distance: Les équipements doivent être pensés pour des enseignements multi-sites. Des solutions applicatives couplées à des dispositifs physiques au sein des locaux (micros, caméras...) peuvent être envisagées pour faciliter les échanges entre enseignants et publics à distance. Le campus est également producteur de contenus audiovisuels et implique la mise en place d’infrastructures de réseau numérique.

Les espaces de travail et de vie doivent servir l’apprentissage numérique et être plus flexibles et modulables : systèmes de cloisons amovibles, mobilier roulant, etc. Ils peuvent également proposer des systèmes de mobilier caché ainsi que de multiples connectiques. L’adaptation aux enseignements à distance concerne également les espaces de vie des étudiants, en particulier, leur logement. Les résidences étudiantes deviennent une composante à part entière du campus et doivent être reliées à l’Internet Très Haut Débit et intégrer des espaces de travail. Mettre en place un système de supervision pour un campus intelligent: Gérer le campus de façon centralisée suppose l’installation d’un système de supervision unique permettant de connecter l’ensemble des services du campus.

Par exemple : connexion du site avec les informations des systèmes de transports en temps réel pour faciliter les déplacements, connexion des locaux pour en gérer l’occupation ou les rendre accessibles à de nouveaux publics, supervision des consommations électriques des bâtiments, maintenance prédictive des locaux et équipements, etc. Concevoir un campus numérique au service de la recherche collaborative et multi-sites: Les chercheurs ont besoin d’espaces de travail individuels mais aussi de lieux collaboratifs. On pourrait même penser les espaces de façon à provoquer des rencontres entre les chercheurs. La recherche collaborative implique également une grande mobilité des chercheurs et le besoin pour les campus de disposer de moyens de les accueillir temporairement.

Référence : Le campus de Luminy à Aix-Marseille Université Bouygues Bâtiment Sud-Est et l’agence Scau, associée à Marciano Architecture, ont été attributaires du contrat de partenariat Campus Luminy 2017 pour la restructuration en site occupé de deux grands bâtiments d’enseignement et de recherche et pour l’aménagement du bâtiment Hexagone. L’ambition ? Transformer l’Hexagone en un lieu de vie propice aux interactions entre les différents publics du site: étudiants, doctorants, chercheurs, enseignants et entreprises. Pensé comme un lieu fonctionnel et généreux, le patio central du site regorgera d’espaces informels et modulables.

Le campus de Luminy à Aix-Marseille Université
temoignages
Yann Bergheaud
Responsable du Pôle d’Accompagnement à la Pédagogie Numérique, Université Lyon 3
Les étudiants demandent davantage de prises électriques, de bornes wifi et d’imprimantes-scanners accessibles en Bluetooth
Sylvie Blanco
Professeur en Management de la Technologie et de l’Innovation, Directrice Innovation & Expérimentation, Fondatrice de GEM Innovation Campus, Grenoble Ecole de Management
Les apprenants entrent dans des logiques d’expérimentation visant à façonner les pratiques de demain pour répondre aux défis majeurs de nos sociétés
Vers un campus ouvert
60
des métiers de 2030 sont à créer
47
emplois automatisables d’ici 2030

Les campus auront la tâche de former de futurs professionnels à des métiers qui n’existent pas encore. Les campus devront être ouverts sur la cité pour former les professionnels et citoyens de demain pour faire face aux enjeux éthiques à venir : robotisation, usages de la data, etc. En s’intégrant dans le tissu urbain, le campus devient un des marqueurs importants du territoire : l’étendard d’un quartier ou d’une opération de régénération urbaine. Le succès de son insertion repose sur son architecture mais aussi sur sa connexion avec le reste du territoire. Le campus peut faire de ses espaces publics des lieux de culture, d’activités sportives ou de loisirs ouverts à tous. Un moyen pour le campus de contribuer à l’animation du territoire.

Inspiration : À Liège, le parc Sart Tilman abrite l’implantation principale de l’Université de Liège et un musée

Favoriser la participation du campus à la vie de la cité: S’ouvrir à de nouveaux publics est l’occasion pour l’université d’avoir une source de revenus supplémentaires ou faire contribuer d’autres publics à son projet éducatif. Les citadins profitent de nouveaux espaces et les villes renforcent l’offre territoriale. Une telle démarche suppose plusieurs pré-requis tels que l’adaptation des espaces (la compatibilité des nouvelles configurations avec les normes Etablissements Recevant du Public) et la mise en place d’un système d’accès et de contrôle. Amener sur le campus des services de proximité est un moyen de tisser des liens avec le quartier et développer une vie locale dynamique.

Des espaces multi-services de type conciergerie, crèches, etc. sont susceptibles d’être utilisés par la communauté universitaire comme par les riverains. Transformer l’étudiant en entrepreneur: La capacité à transformer les étudiants en entrepreneurs et fondateurs de start-up constitue un levier d’attractivité important pour les campus. Ce rôle d’incubateur se matérialise dans de nouveaux espaces. Par ailleurs, la montée en puissance des technologies numériques associée à l’essor de la pensée design a fait naître une génération de « makers » qui placent le prototypage, les tests et la simulation au cœur de leurs process. Les FabLabs, espaces de prototypage rapide sont des lieux permettant d’accompagner ces nouveaux modes de création.

Campus et entreprise : renouer le lien. L’intensification des échanges entre campus et entreprises passe par la programmation d’espaces mixtes au sein des établissements. Les universités propriétaires de foncier à valoriser ou d’espaces non utilisés peuvent proposer un modèle d’accueil d’entreprises. Un tel modèle permet de valoriser le patrimoine et de tisser des liens pouvant déboucher sur des coopérations avec les entreprises. Par ailleurs, pour accompagner la montée en puissance de programmes de formation continue sur-mesure destinés aux entreprises, les campus peuvent intégrer des espaces dédiés pour mieux répondre aux attentes et être en mesure de rivaliser avec des lieux de formation classiques : salles de formation, espaces de détente voire services de restauration etc...

Référence : Innocity, CentraleSupélec : l’accueil VIP des entreprises au sein du campus Son projet de campus s’articule autour d’un bâtiment existant et de deux nouveaux bâtiments dont l’un a fait l’objet d’un contrat de partenariat avec un Groupement mené par Bouygues Bâtiment Ile-de-France portant sur la conception, la réalisation et la maintenance d’un ensemble immobilier d’environ 25 000 m². Le projet se distingue par un parti pris programmatique fort : une offre hôtelière orientée business implantée au cœur du campus qui sera exploitée par un investisseur privé.

Innocity, CentraleSupélec : l’accueil VIP des entreprises au sein du campus
Témoignage
Zoubeir Lafhaj
Enseignant-chercheur en génie civil, École Centrale de Lille
Recherche et innovation vont de pair. L’université a besoin de l’entreprise et l’entreprise a besoin de l’université pour réussir.
vers un campus responsable

Viser un campus qui optimise les ressources naturelles: Lors de la construction ou de la réhabilitation des bâtiments ou des infrastructures d’un campus, il est nécessaire de concevoir des ouvrages à grande sobriété énergétique intrinsèque. Le déploiement d’énergies renouvelables de différentes natures permet de mieux lisser la production d’énergie. Les productions d’énergie solaire et éolienne, par exemple, se complètent selon la météorologie et le cycle diurne / nocturne. La mise en place de dispositifs de stockage de l’énergie est un moyen de pallier à l’intermittence des énergies renouvelables mais aussi de gérer les pics de consommation sur le campus.

Cela passe également par la mise en place de dispositifs de supervision et de prédiction des consommations qui ajustent en temps réel les paramètres du bâtiment pour qu’il soit en permanence dans sa configuration la plus sobre. Autre enjeu dans l’optimisation de nos ressources : la gestion de l’eau. En plus de la réduction de la consommation, il s’agit de récupérer, purifier et stocker les eaux pluviales, et mettre en place un système de traitement et d’assainissement. L’objectif zéro déchet est également au cœur des établissements et impose notamment le choix de prestataires responsables (restaurants universitaires, cafétéria…).

Encourager les usages et comportements vertueux: Parallèlement à l’amélioration de la performance des bâtiments, les campus doivent mobiliser tous les usagers autour de l’objectif de réduction de l’empreinte environnementale du campus. Ces publics étant en renouvellement partiel chaque année, il est indispensable de faire en sorte que l’adoption de comportements soutenables soit la plus intuitive possible. Les campus doivent aussi sensibiliser aux enjeux de mobilité, notamment lors des déplacements domicile-campus. Une large palette de solutions peut être envisagée : applications dédiées au covoiturage au sein de la communauté, système d’auto-partage ou de vélo-partage, voies piétonnes ou cyclables, ateliers de réparation de vélo, bornes de recharge de véhicules électriques...

Référence : Rénovation de l’Université de Bordeaux La Société de Réalisation Immobilière et d’Aménagement de l’Université de Bordeaux confiait en 2008 la première tranche du projet à un groupement dont Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest était le mandataire. Au travers de cette rénovation, l’Université souhaitait particulièrement agir en faveur d’une baisse de la consommation énergétique des bâtiments. La solution proposée a été globale, reposant sur une innovation technique, la façade bioclimatique et sur la formation et la sensibilisation des usagers. Dossier spécial tiré du cahier « nouveaux modèles de campus pour une société apprenante » réalisé par la direction Prospective et Marketing stratégique de Bouygues Construction, à retrouver sur ComUnity Desk.

Rénovation de l’Université de Bordeaux
  • Imprimer
Contact :
Accédez à tous les contenus :
Connectez-vous pour consulter l'intégralité des articles et pouvoir les commenter ou personnaliser vos filtres de lecture.
Se connecter
Dossier spécial
Dossier spécial Axione pour vous aider à décrypter ce qu’est la radio
Dossier spécial
La stratégie santé-sécurité de Bouygues Travaux Publics
Dossier spécial
Comment le Lean management fait son chemin sur nos chantiers
Dossier suivant :