Dossier spécial
Les travaux fluviaux et maritimes

Moins connus que les ouvrages souterrains, les travaux fluviaux et maritimes sont une activité stratégique de Bouygues Travaux Publics. Tour d'horizon des projets en cours.

  • Imprimer
Un métier stratégique

Tout d'abord, de quoi parle-t-on ? Les Travaux Fluviaux et Maritimes, appelés communément TFM, recouvrent une grande diversité d'ouvrages : quai, digue, appontement, port, extension en mer, barrage ou même encore ouvrage d'art. Les frontières sont parfois ténues mais au final, leur point commun, c'est l'eau. Même si, ironie de l'histoire, les TFM sont la plupart du temps réalisés depuis la terre ferme, où il est plus facile de maîtriser la qualité de fabrication et les coûts liés aux matériels. Bouygues Travaux Publics a une longue expérience sur ce marché et a, pendant plusieurs années, été dans une logique de gestion des opportunités sur de gros contrats répondant alors en joint-venture avec son partenaire historique Bouygues Offshore, devenu par la suite Saipem.

Front de mer de Beyrouth (Liban, 2000)

Ce n'est qu'en 2015 que Bouygues Travaux Publics décide de positionner les TFM comme un métier stratégique de l'entreprise, au même titre que les travaux souterrains ou les ouvrages d'art. Parce qu'ils laissent davantage de latitude pour "varianter" les propositions en phase d'appel d'offres, les TFM nous permettent de donner la pleine mesure de notre créativité en valorisant nos compétences en conception. D'où l'importance de se renforcer pour être en mesure de disposer de l'ensemble des compétences en interne. Gestion des matériaux, écoconception, études des structures : c'est notre capacité à répondre de manière globale à l'ensemble de ces questions, aussi bien en phase d'études qu'en travaux, qui fait de Bouygues Travaux Publics un acteur incontournable des TFM aujourd'hui.

Barrage de Chatou (France, 2013)
Témoignage
Christophe Portenseigne
Directeur Technique de Bouygues Travaux Publics
Nous avons une longue expérience des TFM, de belles aventures humaines ponctuées de nombreuses références emblématiques. Je pense par exemple au front de mer de Beyrouth (Liban), aux trois ports construits à Tanger (Maroc) ou plus récemment le barrage de Chatou (Ile-de-France).
Calais Port 2015

Le projet d'extension du Port de Calais, qui a débuté en 2015, est le plus important projet portuaire en Europe et une véritable vitrine des savoir-faire de Bouygues Travaux Publics. C'est un chantier particulièrement vaste qui a pour but de créer un nouveau terminal pour les ferries assurant la liaison Calais-Douvres, et ainsi adapter les infrastructures actuelles aux évolutions du trafic. La première phase des travaux a consisté à gagner 45 hectares sur la mer, via d'impressionnants travaux de dragage réalisés par notre partenaire Jan De Nul. Plus de 4 millions de m³ de sable ont été extraits au fond du futur bassin pour l’approfondir et, dans le même temps, pour constituer la future plateforme. Ouvrage emblématique du projet, la construction des 3,2 km de digue est maintenant terminée.

Cette digue est protégée par de larges structures en béton moulé : les Xblocs®. Le mur de couronnement permet quant à lui de protéger le nouveau bassin des franchissements de houle. Après cette première phase de travaux, une seconde phase commence. Elle est complexe car moins linéaire et constituée d’activités très variées de terrassement, réseaux, génie civil et bâtiment. Pas moins de 32 bâtiments et 8 ouvrages d’art doivent être érigés, avec tout ce que cela implique de voiries et de réseaux divers. Le respect du calendrier, pour une livraison prévue en janvier 2021, est un enjeu majeur.

L'extension en mer de Monaco

L’extension en mer de Monaco, réalisée par le groupement S.A.M. L’Anse du Portier / Bouygues Travaux Publics-Monaco, est une belle illustration de la capacité de Bouygues Travaux Publics à piloter des projets techniquement complexes en zone environnementale sensible. Le chantier est en effet situé à proximité de la réserve du Larvotto et du Tombant coralligène des Spélugues. Pour garantir la préservation du patrimoine sous-marin, des travaux préparatoires environnementaux ont été lancés dès septembre 2016 avec le déplacement de 143 grandes nacres et la transplantation de 518 m² de posidonie. Aujourd’hui, cette phase délicate est achevée et la bonne adaptation des espèces dans leur nouvel environnement est surveillée quotidiennement.

Une nouvelle phase du chantier a maintenant commencé avec le démarrage concret des travaux d’infrastructure. L’enlèvement des enrochements terminé, le remblai, qui servira d’assise aux caissons formant la ceinture de protection de la future extension, est préparé. En parallèle, depuis septembre 2017, la fabrication des caissons bat son plein dans le grand port maritime de Marseille. Particularité du projet, ces grandes pièces en béton armé sont réalisées grâce au caissonnier Marco Polo, un prototype unique en Europe. Le premier caisson, inauguré fin juillet à Monaco, a été posé mi-septembre à son emplacement définitif. Il sera suivi de dix-sept autres au rythme d’un tous les quinze jours environ.

17 caissons 
déjà fabriqués
7/7   24/24
Marco Polo, usine flottante
L'activité en régions

Les TFM ont représenté plus de 25 % de l'activité de Bouygues Travaux Publics Régions France en 2017. Ce succès repose sur deux idées-forces : organisation et diversité. Dès la création de Bouygues TP RF en 2010, il a été décidé de structurer durablement l'activité TFM. Cette stratégie porte aujourd’hui ses fruits avec des expertises concentrées autour des trois activités que sont : les renforcements de berges et le battage de palplanches ; la construction de barrages majoritairement à clapet ; les chantiers portuaires. Bouygues TP RF est devenu un des acteurs majeurs de la réalisation de quais en France en remportant plusieurs contrats significatifs au cours des trois dernières années.

Digue d’enclôture du port de Brest (France, 2018)

Ces succès s’expliquent également par la diversification des expertises qui permet, aujourd’hui, de répondre à des projets très variés d’un point de vue technique et de satisfaire ainsi les attentes et besoins des clients. Sur les chantiers du prolongement du quai de Flandres du grand port maritime de Dunkerque ou de la réalisation de la digue d’enclôture du port de Brest, toute l’efficacité et la pertinence du rassemblement des métiers du terrassement, du génie civil et du battage sont démontrées. Grâce à cette alliance, Bouygues TP RF est plus compétitif et peut ainsi proposer des offres techniques plus appropriées et plus complètes.

Extension du quai de Flandres du Grand Port Maritime de Dunkerque (France, 2018)
Témoignage
Patrick Hoguet
Directeur Général de Bouygues Travaux Publics Régions France
Les TFM conservent un fort potentiel d’activités pour les années à venir en France. Je pense notamment aux projets de la digue et du quai de Port-la-Nouvelle dans l’Aude où nous pourrons profiter de l’expertise acquise sur le port de Calais. Gageons que notre organisation dédiée et nos savoir-faire complémentaires nous permettront de rester compétitifs de manière pérenne sur ce marché.
  • Imprimer
Accédez à tous les contenus :
Connectez-vous pour consulter l'intégralité des articles et pouvoir les commenter ou personnaliser vos filtres de lecture.
Se connecter
Dossier spécial
Dossier spécial Axione pour vous aider à décrypter ce qu’est la radio
Dossier spécial
La stratégie santé-sécurité de Bouygues Travaux Publics
Dossier spécial
Campus : où nos enfants apprendront demain ?
Dossier spécial
Comment le Lean management fait son chemin sur nos chantiers
Dossier suivant :