Dossier spécial
Villes et mobilités : Réinventer les proximités

Projets urbains, infrastructures, smart city... Bouygues Construction intervient sur différents projets pour lesquels la mobilité est un facteur central. Virginie Alonzi, directrice prospective, évoque les solutions innovantes face à ces usages émergents.

  • Imprimer
Le monde des mobilités et ses mutations

La ville d’aujourd’hui est une ville qui doit relever plusieurs défis ! Et la mobilité est l’un d’eux ! Le monde des mobilités est en pleine mutation et différents facteurs viennent impacter notre quotidien. Tout d’abord, l’héritage d’une ville fordiste, organisée par fonctions, ainsi que la croissance démographique ont favorisé la dispersion des habitations, des emplois et de l’étalement urbain. Le numérique est venu bouleverser nos usages au sens large : consommer, se former, travailler, se divertir, se loger, se déplacer… et la mobilité n’y échappe pas ! Les mutations sont multiples et on peut également citer l’évolution des modes de vie, l’urbanisation croissante, l’arrivée de nouveaux acteurs… qui sont autant de facteurs qui viennent interroger nos besoins en termes de mobilité.

Le mot de ...
Virginie Alonzi
Directrice prospective chez Bouygues Construction
« Agir sur nos mobilités est un enjeu de qualité de vie, de bien-être des citoyens mais il en va aussi de l’avenir de la planète. »

En parallèle de ces facteurs, une prise de conscience s’opère sur les nuisances liées à certains modes de transport en termes de congestion, de bruit, de pollution, d’impact environnemental et sanitaire. Les villes et territoires doivent faire face à ces externalités négatives tout en proposant un cadre de vie moins stressant et moins pollué pour répondre aux attentes des citoyens que nous sommes ainsi qu’aux défis environnementaux. Les enjeux autour de la mobilité sont multiples : ils sont sociaux et sociétaux, environnementaux, économiques et technologiques, sans parler de l’aspect politique. Le monde des mobilités est en pleine mutation et ne se limite plus au transport !

Les futures mobilités vues par le Groupe

Une démarche ouverte et collaborative a été menée sur la mobilité des biens et des personnes pour coproduire ensemble (acteurs et utilisateurs) une vision souhaitable des mobilités à horizon 2030. Le groupe a étudié l’offre et la demande sous le prisme des usages et des aspirations des citoyens. Collectivités, institutionnels, entreprises, startups, sociologues, acteurs de l’immobilier… ont contribué à cette réflexion en partageant leurs visions et en confrontant leurs idées avec une approche sociologique mêlant interventions d’experts et ateliers prospectifs. L’Observatoire des Usages Emergents de la Ville (OUEV) a réalisé une enquête auprès d’un échantillon de 4 000 personnes, représentatif de la population française et de 3 000 Européens pour écouter l’évolution des représentations de la ville et l’émergence de nouvelles pratiques en matière de mobilité.

L'avis d'un expert
Bruno Marzloff
Sociologue et expert des sujets de mobilité
« Aujourd’hui la proximité est le pivot fondamental de nos vies urbaines. »

C’est pour ces différentes raisons, en tant qu’acteur du territoire et de la fabrique urbaine, il semblait nécéssaire de susciter collectivement quelques pistes de réflexion pour améliorer la qualité de vie des individus tout en essayant de réduire notre impact environnemental avec une approche centrée sur les usages.
La fabrique de la ville, la fabrique de nouvelles mobilités se construira par les usages !

L’aménagement urbain et la mobilité durable

5 thèmes ont été choisis pour explorer les futurs urbains. Ils peuvent être vus comme autant de « tensions » qui traversent actuellement les débats sur les mobilités du futur :
#1 Les mobilités dans le périurbain :
on observe depuis quelques années maintenant un foisonnement de nouvelles offres en coeur de ville et de métropole : vélos et scooters en partage, autopartage, covoiturage, etc. Ces nouvelles mobilités viennent encore renforcer un système de transport public bien développé, et faciliter le quotidien de citadins déjà très mobiles. Alors quelles solutions peut-on imaginer pour les milieux moins denses : faut-il adapter les existantes ou inventer des nouveaux modèles, et surtout comment ?

#2 Le rôle de la donnée dans les services de mobilité : de nombreux acteurs publics ont lancé des démarches OpenData ces dernières années, les géants du numérique, eux, ont réussi à créer des services ultra personnalisés dans le domaine de la mobilité en utilisant nos données personnelles.
Quelles nouvelles gouvernances et régulations de la donnée peut-on inventer, et quel rôle peuvent y jouer les acteurs privés ? Qu’entend-on par « donnée d’intérêt général» et quels services peut-on imaginer grâce à la donnée ?

#3 L’irruption du véhicule autonome : au-delà du débat autour de l’objet technique, comment réinscrire le véhicule autonome au service de la ville et de ces enjeux ? Est-il l’allié de l’apaisement de l’espace public et du bien-être en ville ? A quelles conditions ?

#4 La démobilité ou comment les acteurs de la fabrique de la ville peuvent implémenter des services de proximité à l’intérieur et autour des bâtis (de logement, bureaux, etc.) : flottes partagées, espaces de travail, conciergeries...

En d’autres termes, comment les aménageurs peuvent devenir des acteurs des proximités ?

#5 La mobilité des biens reste cruciale tout comme la mobilité des personnes. Son augmentation exponentielle ces dernières années avec l’essor du e-commerce pose question.

Quelle gouvernance territoriale peut-on imaginer autour de la logistique et quel peut être le rôle des aménageurs ?

En quelques mots, pour conclure ...

Réduire nos déplacements contraints, consommer localement, profiter des services de proximité au sein de son quartier, privilégier les mobilités douces, travailler à distance… transforment nos parcours de mobilité et réinventent notre quotidien en quête de proximité.
Cette aspiration forte autour des proximités interroge nos pratiques et nous invite à repenser nos modes de vie, le développement et l’aménagement des territoires, ainsi que les services afin de satisfaire les nouvelles attentes de la société. Les hubs de mobilité peuvent être une réponse possible : un maillage fin de lieux de concentration de l’offre de mobilité, mais aussi lieu de concentration des ressources du quotidien et des aménités.

Envie d'en savoir plus ? Retrouvez l’intégralité du rapport “Villes et Mobilités, réinventer les proximités” sur votre intranet Com.Unity Desk dans la rubrique Prospective - Marketing Stratégique ou en cliquant ici.

  • Imprimer
Contact : Virginie ALONZI
Directrice Prospective - DPMS - Bouygues Construction SA
Accédez à tous les contenus :
Connectez-vous pour consulter l'intégralité des articles et pouvoir les commenter ou personnaliser vos filtres de lecture.
Se connecter
Dossier spécial
Dossier spécial Axione pour vous aider à décrypter ce qu’est la radio
Dossier spécial
La stratégie santé-sécurité de Bouygues Travaux Publics
Dossier spécial
Campus : où nos enfants apprendront demain ?
Dossier spécial
Comment le Lean management fait son chemin sur nos chantiers
Dossier suivant :